225 – 50e Avenue, Lachine, QC H8T 2T7 | Téléphone : 1-800-268-3781 ou (514) 634-7015

Financement et soutien

Subventions disponibles aux communautés de foi

  • Soutien à la mission
    Pour les besoins de financement de base des missions et des ministères
  • Fonds du bon Samaritain
    Pour les programmes de soutien aux aînés à risque
  • Fonds Erskine & American – Mountainside
    Pour les programmes de soutien au rayonnement dans le milieu ou à la transformation
  • Fonds F.W. Kelley
    Soutenir des programmes ministériels nouveaux ou innovants
  • Fonds Bhal Jun 발전 
    Soutenir les besoins spéciaux des ministères
  • Fonds Ste-Thérèse
    Soutenir le ministère en français de la région des Laurentides
  • Fonds Trois-Rivières et Fonds Grand Mère
    Soutenir les ministères en français
  • Allumer une étincelle
    Soutenir le discernement et le processus de planification de futurs ministères
  • Fondation de l’Église Unie du Canada
    Soutenir les communautés de foi dans divers programmes

Informations supplémentaires

(Par ordre alphabétique; veuillez cliquer sur le nom pour en savoir plus)

Fonds Bhal Jun 발전

Pour soutenir les ministères ayant des besoins particuliers

Le Fonds BHAL-JUN 발전 est l’un des fonds qui accordent du financement à des projets réalisés sur le territoire du Conseil régional Nakonha:ka. Le 29 avril 2014, l’exécutif du Synode Montréal et Ottawa a approuvé le nom de ce fonds, qui signifie développement en coréen. Utilisant l’argent issu de la vente de la Central Korean United Church à Montréal, le fonds a pour objectif de fournir des mises de fonds initiales pour la réalisation de nouveaux projets uniques et novateurs. Le fonds n’est pas destiné à financer les coûts de fonctionnement annuels.

  • Le démarrage de nouveaux ministères
  • Le soutien aux partenaires outre-mer
  • Les ministères autochtones
  • Les jeunes et les jeunes adultes
  • Les projets interculturels
  • Les projets de transition
  • Les archives
  • Autres

Une priorité sera accordée aux demandes de financement qui affichent des objectifs clairs et présentent un plan détaillé des étapes de réalisation. Le projet devra comporter un plan d’évaluation et les résultats devront être mesurables. La demande devra démontrer que le projet :

  • favorisera de nouvelles expressions de ministère essentielles et efficaces;
  • sera fondé sur un solide engagement de foi;
  • sera doté d’une bonne gestion des finances, du personnel ou des bénévoles;
  • favorisera la collaboration entre paroisses et autres groupes;
  • bénéficiera d’un soutien étendu de la paroisse et, le cas échéant, de la communauté.

L’octroi d’un financement pluriannuel sera envisagé dans les circonstances pertinentes et comportera une obligation de produire des rapports d’étapes et des rapports financiers (maximum de durée du financement : trois ans). Les requérants demandant un financement pour des projets qui ont déjà bénéficié d’une subvention doivent prendre note qu’ils n’auront pas accès à un octroi de fonds dans les années subséquentes, ou que si une subvention leur est octroyée, celle-ci sera d’un montant inférieur. L’Équipe dirigeante ne considérera aucune demande provenant d’un particulier ou qui en dessert les intérêts, ou qui compense pour une baisse en capital ou un déficit de fonctionnement. La reddition de compte relative à l’utilisation d’une subvention comportera les obligations suivantes :

  • la remise d’un plan détaillant le projet, ses éléments de fonctionnement et les modalités d’évaluation;
  • la remise de rapports financiers selon un calendrier prédéterminé et sur demande;
  • la réalisation d’évaluations régulières selon un calendrier prédéterminé;
  • l’obtention d’une approbation du projet par l’instance de gouvernance de l’organisme demandeur.

Protocole de demande de subvention du Fonds Bhal-Jun 발전

  1. Élaborez une vision et un plan de projet.
  2. Utilisez le formulaire de demande de subvention à cet effet pour préciser votre vision et votre plan.
  3. Obtenez les approbations pertinentes.
  4. Envoyez la demande et les documents justificatifs au bureau du Conseil régional Nakonha:ka (a/s de Brian Ruse) en précisant que la demande est pour le Fonds BHAL-JUN 발전.
  5. Vous recevrez une confirmation que votre demande a été reçue et vous informant du calendrier d’étude de votre dossier.
  6. L’Équipe dirigeante en matière de financement et de soutien étudiera votre dossier et communiquera avec vous pour vous faire part de sa décision ou pour vous demander de l’information supplémentaire.
  7. Vous devrez remettre un rapport d’évaluation final, lequel permettra de célébrer avec le conseil régional les apprentissages acquis dans le cadre du projet.
Fonds Bon Samaritain

Pour soutenir les programmes qui s’occupent des personnes âgées à risque

Le Fonds du bon Samaritain s’inscrit dans le cadre de la Fondation de l’Église Unie du Canada (FÉUC) en tant que fonds de dotation perpétuel. Le fonds a été créé à partir d’un capital constitué de 50 % du produit de la vente du bâtiment de l’organisme United Church Montreal Homes for Elderly People (résidence Griffith-McConnell) (2,25 millions de dollars), combiné aux actifs détenus par la Fondation du bon Samaritain (2,5 millions de dollars) et aux actifs du Fonds Amelia Toeper (0,15 million de dollars).

Ce fonds totalise sept millions de dollars.

Le fonds vise principalement à financer les programmes qui s’occupent des personnes âgées à risque résidant dans la province de Québec (en particulier celles qui résident sur le territoire du Conseil régional Nakonha:ka) et qui respectent l’intention originale de la mission de l’organisme Homes for Elderly People (Griffith-McConnell Residence) de l’Église Unie.

Le sous-comité du bon Samaritain invite aussi les organismes à présenter des demandes pour des projets ponctuels tels que la présentation d’une série de conférences, des projets de courtes durées, etc. Les projets d’amélioration des immobilisations ou d’achat de matériel informatique ne seront pas retenus.

Adhérant aux meilleures pratiques des fondations caritatives canadiennes, le fonds accordera en subventions 350 000 $ par année. Le recours à un processus d’octroi de financement échelonné et à trois volets est recommandé pour assurer la disponibilité de fonds chaque année. Les montants des subventions accordés varient généralement entre 5 000 $ et 35 000 $.

En règle générale, les subventions sont remises sous forme de versements bisannuels. Les projets récipiendaires sont soumis à des évaluations annuelles (ou plus fréquemment si le sous-comité le juge nécessaire), cette évaluation étant conditionnelle à la remise de tout versement subséquent. Cette procédure peut comprendre une inspection sur place ainsi qu’un examen des finances. Si la totalité des subventions destinées aux projets sur le territoire québécois n’est pas déboursée selon la limite de décaissement annuelle prévue, la Fondation de l’Église Unie du Canada peut utiliser les fonds restants pour des projets et des ministères novateurs desservant les personnes âgées dans d’autres provinces canadiennes, en vertu des conditions rattachées au Fonds du bon Samaritain ou au Fonds Watkins.

Protocole de demande de subvention du Fonds du bon Samaritain

Le sous-comité du bon Samaritain lance un appel de demandes deux fois par année, au printemps et à l’automne. Seules les demandes provenant d’organismes caritatifs canadiens enregistrés (ou parrainés par une instance ministérielle de l’ÉUC si l’organisme n’est pas enregistré) seront reçues. De plus, les projets doivent être associés d’une manière ou d’une autre à l’Église Unie du Canada. Les demandes portant sur le matériel informatique ou les dépenses en immobilisations ne seront pas retenues.

Pour présenter une demande de subvention, veuillez utiliser le formulaire de demande de subvention du conseil régional à cet effet. Joignez à votre demande un rapport d’évaluation signé du conseil régional et faisant état des résultats des projets précédemment subventionnés, le cas échéant.

Fonds Erskine & American - Mountainside

Pour soutenir les programmes de présence dans le milieu ou de renouveau

La Fiducie Erskine and American a été mise sur pied par le Consistoire de Montréal au moment de la fusion de l’ancienne Erskine and American United Church, dans le but de créer un fonds de dotation permanent pour la poursuite des programmes de présence dynamiques qui constituent le patrimoine de cette paroisse, ainsi que pour la constitution de nouveaux ministères et de ministères de renouveau s’inscrivant dans l’orientation future de notre Église. La fiducie a été renommée pour inclure la Mountainside United Church à la suite d’un apport supplémentaire au fonds de dotation par cette dernière, en 2018. La politique régissant les décaissements de la fiducie permettra aux fiduciaires de recommander l’octroi de subventions pouvant totaliser la limite des fonds disponibles. Cette limite est fixée selon des calculs annuels, lesquels sont basés sur les actifs du fonds. Veuillez prendre note que tous les organismes demandeurs doivent être établis dans la province de Québec et être enregistrés en tant qu’organismes de bienfaisance auprès de l’Agence du revenu du Canada (ARC).

Les demandes de subventions pourront être présentées chaque année selon un calendrier fixé par l’Équipe dirigeante en matière de financement et de soutien. Cette information sera mise à jour et publiée au besoin. Consultez le site Web du conseil régional pour l’information la plus récente : https://nakonhakaucc.ca/fr/ressources/financement-et-soutien/

Les demandes sont effectuées uniquement avec le formulaire fourni sur le site Web susmentionné et ne doivent pas comprendre de pièce jointe. Tout document joint à la demande ne sera pas pris en considération ni lu. Si les fiduciaires ont besoin de renseignements supplémentaires ne figurant pas dans une demande, ils en informeront les personnes concernées.

La fiducie a apporté des améliorations à sa procédure de demande de subvention afin de s’assurer que tous les organismes demandeurs puissent présenter leurs programmes et leurs causes, ainsi que les besoins financiers associés, d’une manière faisant en sorte qu’aucune information importante ne soit oubliée ou involontairement omise. Le nouveau formulaire simplifie le processus, permet de déterminer plus facilement les renseignements exacts à fournir et facilite la procédure pour l’ensemble des organismes. Ce changement contribuera à éliminer les questions sur les renseignements à inscrire, notamment pour les organismes présentant une demande pour la première fois, et facilitera le processus autant pour les organismes demandeurs que pour le comité d’évaluation de la fiducie. Le choix de modifier le processus de demande coïncide avec d’autres changements touchant l’administration et la structure de l’Église Unie du Canada et s’inscrit dans le même cadre temporel que ceux-ci.

Les demandes peuvent être acheminées par la poste, par télécopieur ou par courriel au bureau récepteur dont les coordonnées figurent ci-dessous, et reçues au plus tard à la date et à l’heure précisées sur le site Web. Elles peuvent être également présentées en remplissant le formulaire de demande de subvention en ligne. Toute demande reçue fera l’objet d’un accusé de réception envoyé par courriel. Si vous ne recevez pas une confirmation de réception de votre demande, veuillez communiquer avec nous afin de vérifier que votre formulaire a bien été transmis au comité des fiduciaires.

Chaque demande doit comporter une description sommaire du projet, indiquer tout partenariat avec un autre établissement de l’Église Unie et comprendre un budget. Veuillez mentionner si de l’argent sera reçu d’un autre fonds de l’Église Unie. Veuillez également préciser si d’autres subventions ont été demandées ou reçues.

Les critères généraux de la fiducie sont axés sur les ministères de présence dans le milieu ou de renouveau, ou une combinaison des deux. Les projets doivent viser à promouvoir la vie et le ministère de l’Église Unie du Canada dans la région ou localement. La Fiducie Erskine and American – Mountainside n’a pas pour objectif de financer des projets liés au réaménagement d’une propriété ou à des dépenses supplémentaires en salaire.

Un document de suivi (rapport d’évaluation) indiquant les résultats réels obtenus devra être produit. Cette condition est obligatoire et toute omission de transmettre l’information sur les résultats pourrait entraîner le rejet des demandes de subvention ultérieures.

La Fiducie Erskine and American – Mountainside
a/s Conseil régional Nakonha:ka
225, 50e Avenue, Lachine (Québec) H8T 2T7

Tél. : 514-634-7015
Téléc. : 514-634-2489
Courriel : BRuse@united-church.ca

Pour télécharger la description : 2020-07-02-ErskineAmericanMountainside_FR_final version V3

Fonds F.W. Kelley Trust

Pour soutenir des programmes de ministères axés sur le renouveau et l’innovation

La Fiducie Kelley a vu le jour grâce à un legs testamentaire du Dr Frederick Kelley. Le Dr Kelley a œuvré comme responsable de l’école du dimanche de la Montreal West United Church et a été un des membres fondateurs de la paroisse voisine, la Rockfield United Church, à Ville Saint-Pierre, parrainée par la Montreal West UC.

Selon les volontés exprimées dans le testament du Dr Kelley, trois postes de fiduciaires ont été créés, le premier étant occupé par la pasteure ou le pasteur de la Montreal West UC, le deuxième étant une membre ou un membre du Conseil des finances et de l’expansion, et un troisième étant une membre ou un membre du conseil régional (anciennement le consistoire). Les fiduciaires sont les seuls à décider (décisions unanimes) de l’octroi des subventions et AUCUNE approbation du conseil régional n’est requise. Les fiduciaires doivent, dans des circonstances normales, agir rapidement une fois les demandes reçues.

La Fiducie Kelley a pour mandat de soutenir les programmes de ministères axés sur le renouveau et l’innovation, notamment en mettant l’accent sur la participation active des gens de l’Église Unie au témoignage et à l’apprentissage. Les subventions de soutien peuvent être renouvelées jusqu’à une période de trois ans, les nouveaux projets ou autres initiatives (y compris les événements ponctuels) visant à promouvoir la vie spirituelle de l’Église Unie et la présence de cette dernière au sein de la communauté étant privilégiés. Le mandat premier de la Fiducie Kelley est en fait de stimuler la foi et de favoriser le renouveau.

La Fiducie Kelley dispose annuellement d’un montant pouvant totaliser 30 000 $ (limitant ses dépenses à 5 % du solde du capital, qui se chiffre à environ 600 000 $), et les subventions accordées sont généralement d’un montant maximal de 2 500 $.

Protocole de demande de subvention de la Fiducie Kelley

L’Équipe dirigeante en matière de financement et de soutien demande aux organismes demandeurs de remplir le formulaire de demande de subvention et de l’acheminer par courriel ou par la poste au bureau du conseil régional, lequel communique avec les fiduciaires et transmet leurs décisions. Les demandeurs peuvent amorcer des conversations avec les fiduciaires, mais la personne-ressource assignée à cette fin est la pasteure ou le pasteur de la Montreal West United Church.

En date du 1er janvier 2020, les fiduciaires de la Fiducie Kelley sont : le pasteur Mark Hammond; Fred Braman et Renate Sutherland.

Fonds Sainte-Thérèse

Désigné au soutien du ministère en français en développement dans la région des Laurentides.

Fonds Trois-Rivières et Fonds Grand-Mère

Pour soutenir les ministères en français et les besoins ministériels 

L’objectif de ce fonds est d’offrir de la formation, des ressources et un soutien à des projets ou à des événements spéciaux qui relèvent des catégories suivantes :

  • Les projets jeunesse axés sur le camping et les séjours dans les camps.
  • La participation des représentantes et des représentants laïques aux rencontres dans la région de l’Est, ainsi que les déplacements des superviseures et des superviseurs dans cette région (qui comprend Trois-Rivières, Sept-Îles, Harrington Harbour, Kinnear’s Mills, Inverness, Thetford Mines, la ville de Québec et Métis-sur-Mer).
  • Le soutien au programme de stages pour étudiantes et étudiants.
  • La formation de personnel célébrant laïque agréé.
  • Les activités de rayonnement ministériel en français et bilingues.

Ce fonds ne sert pas à rémunérer le personnel ni à financer le travail en cours d’un ministère déjà en place. Les demandes doivent être reçues avant la date de la tenue de l’événement ou de l’activité en question, à l’exception d’une demande de remboursement pour des frais de déplacement dans la région de l’Est, laquelle doit être faite dans le mois qui suit ledit déplacement. La demande doit provenir d’une communauté de foi (anciennement connue sous les appellations ministère de présence, ministères communautaires, ministère jeunesse ou ministère spécial) reconnue par le Conseil régional Nakonha:ka.

Le projet ou l’événement prévu ne doit pas recevoir un soutien financier du fonds de soutien à la mission ou d’un autre fonds de l’ÉUC. Un même projet ne doit pas recevoir une aide financière de deux fonds différents.

Chaque projet reçoit une seule subvention par année, laquelle est renouvelable pour une deuxième année si la preuve est faite qu’un deuxième octroi peut permettre d’atteindre les résultats escomptés.

Une priorité sera accordée aux projets qui démontrent un engagement en temps et en argent auprès de la paroisse, de la communauté ou dans le cadre d’un ministère spécial. N.B. : Le montant maximal octroyé annuellement est de 6 000 $.

Le Fonds Grand-Mère est désigné au soutien du camp familial Camino.

  • Les subventions sont octroyées selon les termes stipulés dans le Mandat du groupe de travail sur les ministères en français du Synode Montréal et Ottawa (mandat daté du 8 juin 2007). Les sommes prélevées du fonds peuvent s’élever jusqu’à 25 000 $ du capital.
  • Les demandes doivent être adressées à l’Équipe dirigeante en matière de financement et de soutien (a/s de Brian Ruse). La date limite pour acheminer votre demande est le 22 mai. L’équipe peut choisir d’ajouter des dates de tombée supplémentaires, au besoin.
  • L’objectif de ces subventions est d’offrir de la formation, des ressources et un soutien pour réaliser des projets ou des événements spéciaux en français ou bilingues (français/anglais). Ce fonds ne sert pas à rémunérer le personnel ni à financer le travail continu que fait un ministère déjà en place. Il ne sert pas non plus à offrir des cours de français.
  • La demande devra parvenir d’une paroisse, d’un ministère de présence, d’un ministère communautaire, d’un ministère jeunesse, d’un ministère spécial ou d’un ministère de formation reconnus par le Conseil régional Nakonha:ka, ou d’un comité de celui-ci.
  • Le projet ou l’événement prévu ne doit pas recevoir un soutien financier du fonds de soutien à la mission ou d’un autre fonds de l’ÉUC. Un même projet ne doit pas recevoir une aide financière de deux fonds différents.
  • Chaque projet reçoit une seule subvention par année, laquelle est renouvelable pour une deuxième année si la preuve est faite qu’un deuxième octroi peut permettre d’atteindre les résultats escomptés.
  • Une priorité sera accordée aux projets qui démontrent un engagement en temps et en argent auprès de la paroisse, de la communauté ou dans le cadre d’un ministère spécial.

Les demandes de subvention (formulaire de demande de subvention) pour des projets provenant de ministères en français et adressées au Conseil régional Nakonha:ka doivent inclure :

  1. Une description détaillée du projet proposé, y compris sa durée (normalement un an).
  2. Une description des résultats et des bienfaits escomptés.
  3. Un budget de projet, lequel inclura :
    • tous les revenus et les dépenses (le montant demandé peut inclure les montants des honoraires et de kilométrage, au tarif stipulé par le conseil régional);
    • une copie du plus récent rapport annuel du ministère responsable, y compris le bilan financier annuel et tous les fonds de réserve. La demande doit être accompagnée d’une lettre d’appui de l’instance de gouvernance officielle ou du ministère équivalent auquel le projet doit rendre des comptes.
  4. Une indication de la façon dont l’aide financière reçue sera publiquement reconnue.
  5. Un rapport d’évaluation faisant état des résultats obtenus doit être envoyé sans faute après la date de la fin du projet.

N.B. : Le montant maximal accordé est de 6 000 $.

Programme L’étincelle

Pour soutenir la démarche de discernement et de planification des futurs ministères

Les communautés de foi doivent relever plusieurs défis, dont dans certains cas celui de leur viabilité même. Le programme L’étincelle vise principalement à stimuler l’allumage d’initiatives au sein des communautés de foi qui favorisent l’amorce d’un processus de discernement rigoureux concernant l’avenir de leur ministère, ainsi que l’élaboration de pistes et de stratégies pour en atteindre les objectifs visés.

Le programme L’étincelle fournit du financement qui permet d’embaucher des services d’animation professionnelle et ainsi de soutenir ce processus de discernement, tels que les services du groupe-conseil EDGE de l’Église Unie et autres ressources. Généralement, cette démarche aide à clarifier le but à atteindre, à établir les options qui s’offrent au sein de la communauté de foi et dans la communauté élargie, et à établir un plan de match qui mènera aux résultats souhaités. Il arrive souvent que cette démarche inclue une consultation auprès de l’ensemble de la communauté environnante pour explorer les options en vue d’un ministère qui sort des sentiers battus.

Ce volet portant sur le discernement peut prendre diverses formes et orientations. Il pourrait, par exemple, inclure la fusion, le regroupement ou le partage de ressources avec une ou plusieurs autres communautés de foi. Ce pourrait être un changement ou une bonification de l’orientation, par exemple un changement d’axe ministériel qui sort des sentiers battus et favorise la collaboration avec le milieu environnant, voire établit des partenariats avec des organismes communautaires afin de répondre à des besoins urgents du milieu. La démarche de discernement prend en compte la vie intérieure de la communauté, ce qui nourrit son esprit, ainsi que sa manifestation extérieure, nous appelant à nous interroger sur ce à quoi nous sommes appelés, les options possibles, les chemins que nous devons emprunter pour avancer.

L’expérience nous a démontré qu’une telle démarche découle souvent d’un sentiment d’urgence, voire de préoccupations importantes liées à l’état des finances, des bâtiments ou des biens. Une démarche de discernement concernant les options d’orientation, les mesures à prendre et l’établissement d’un plan peut s’avérer difficile. Des décisions doivent souvent être prises alors que les positions tenues par divers groupes au sein de la communauté de foi diffèrent énormément ou semblent parfois irréconciliables. Le défi qui s’offre est de discerner une voie à suivre et d’aller de l’avant. Le recours à des services d’animation professionnelle peut faciliter la démarche.

Critères d’admissibilité au programme

La communauté de foi doit d’abord et avant tout faire preuve d’un engagement ferme à consolider et à faire évoluer son ministère, ainsi que démontrer une implication dynamique et un leadership au sein de la communauté de foi qui l’amènent à aller de l’avant. La demande de financement peut être pour une ou plusieurs communautés de foi, comme c’était le cas pour le Ministère régional des Laurentides (MRL) ou un partenariat entre une communauté de foi et une instance externe telle un organisme communautaire. Le but est de raviver le dynamisme du ministère.

Les collaborations et les partenariats sont encouragés. Les projets peuvent, par exemple, impliquer plusieurs ministères dans des projets conjoints qui pourraient mener à un partage des ressources, une collaboration plus étroite et un renforcement d’un(de) ministère(s) pertinent(s). Les projets pourraient aussi comprendre des collaborations et des partenariats avec, par exemple, une ONG ou un(des) organisme(s) communautaire(s).

Les demandes de financement à des fins de projets doivent être soumises au Conseil régional Nakonha:ka, a/s de l’Équipe dirigeante en matière de financement et de soutien. Un formulaire de demande de subvention à cet effet est disponible sur le site Web ou auprès du bureau du Conseil régional. Une approbation du conseil d’administration ou de l’instance dirigeante officielle de l’organisme demandeur est requise confirmant le soutien au projet. La demande doit inclure un budget de réalisation, préciser les compétences recherchées auprès du service d’animation professionnelle qui sera contracté, la feuille de route du projet, le protocole de rapport d’étapes, les défis escomptés et les résultats souhaités.

Les apprentissages qui découleront du projet seront communiqués afin que d’autres ministères puissent en bénéficier lorsqu’ils discerneront à leur tour diverses options pour leur avenir. Le projet prévoira donc des moyens pour diffuser les expériences et les idées qui en résultent (rapport d’évaluation).

Soutien à la mission

Pour le soutien financier de base aux mission et ministères

L’objectif de la subvention pour le soutien à la mission du conseil régional est de fournir un soutien financier aux communautés de foi (charges pastorales, ministères de présence, ministères communautaires) et à des projets déterminés nécessitant une aide financière.

Chaque année, le Conseil général de l’Église Unie du Canada dégage des fonds pour soutenir des activités déterminées ayant trait à la mission au sein des conseils régionaux. En consultation avec les conseils régionaux, l’Unité communautés et ministères (CM) alloue des sommes d’argent destinées aux octrois de soutien à la mission. Ces sommes sont ensuite octroyées par les conseils régionaux, lesquels ont préalablement fait un examen approfondi des besoins exprimés et des ressources de l’Église. En tenant compte de la limite des sommes reçues du Conseil général, chaque conseil régional dispose d’une souplesse considérable quant à l’établissement de ses priorités.

Protocole de demande de subvention pour le soutien à la mission

Le protocole de demande de subvention pour le soutien à la mission est le suivant :

  1. Téléchargez le formulaire de demande de subvention (msg-revised-2021_FR_final version) Vous pouvez l’obtenir également en en faisant la demande au bureau de votre conseil régional. Remplissez ce formulaire et joignez-y les documents financiers requis. Vous pouvez soumettre le tout par courriel, en joignant les documents requis, ou par la poste.
  2. Joignez une preuve de votre statut d’organisme de bienfaisance. Avez-vous soumis votre déclaration T3010 à l’ARC l’an dernier? Vous devez joindre à votre demande la version imprimée de la confirmation de réception de l’ARC.
  3. Obtenez l’approbation du conseil régional. Les demandes doivent être soumises au bureau du Conseil régional Nakonha:ka (a/s de Brian Ruse) au plus tard le 15 septembre.
Fondation de l'Église Unie du Canada

Soutenir les communautés de foi dans divers programmes

Pour en savoir plus (en anglais) : https://www.unitedchurchfoundation.ca/grant-info/grant-information-overview/

Prochaine date butoir

  • 15 septembre 2020

Compteur à rebours pour la prochaine soumission de demande

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Veuillez envoyer toutes vos soumissions de demande et rapports à Brian Ruse, Finance et Administration.

Courriel : BRuse@united-church.ca
Conseil régional Nakonha:ka Regional Council
225-50e Avenue, Lachine, Québec, H8T 2T7
Tél : 514-634-7015
Téléc : 514-634-2489

Pour en savoir plus (en anglais) au sujet des subventions pour la technologie, veuillez voir le site web de l’Église Unie du Canada

Pour en savoir plus sur les autres fonds et bourses disponible, veuillez voir le site web de l’Église Unie du Canada